metz metropole noisseville

Zoom sur le monument du souvenir français à Noisseville

Au XIIème siècle, le village est connu sous le nom de “Noacivilla”. C’est à cette période que l’Eglise Saint-Etienne, de style roman, est construite. Jusqu’au XVIIème siècle, Noisseville appartient à l’évêché de Metz. Pendant la Guerre de 1870, c’est là que se déroule la seule véritable bataille livrée par les troupes françaises assiégées dans Metz pour tenter une sortie. Deux monuments du souvenir, l’un français, l’autre prussien, témoignent des traces laissées par cette guerre.

Zom sur le monument du souvenir français à Noisseville ?
Rencontre avec Christian Rabikowski, Ambassadeur de Noisseville.

Noisseville fait partie de ces beaux petits villages lorrains où il fait bon vivre, mais cela n’a pas toujours été le cas puisqu’il a connu, au cours de son histoire, une des batailles les plus sanglantes de la guerre de 1870. À l’époque, le Kayser et ses troupes prussiennes sont arrivées à proximité de Metz et ont enfermé le Maréchal Bazaine qui avait pourtant tenté de passer au travers des lignes prussiennes encerclant Metz depuis le 20 août 1870.

Quelques temps après, un nouvel affrontement aura lieu au niveau de la brasserie qui se trouve au carrefour de l’Amitié. L’armée prussienne entra à ce moment dans le village en commençant par brûler l’église, (église qui subira, à la fin des années 1990, un coup de tonnerre qui incendiera à nouveau le clocher).

La riposte de l’armée française ne se fera pas attendre puisqu’elle procéda à une contre-attaque venant de Metz, dirigée par un descendant d’un maréchal de Napoléon. Cette attaque survient au niveau de la Ferme de l’Amitié. À cet instant, les allemands reculent et finiront par se retirer. Mais une guerre reste une guerre et après ce revers, l’armée allemande se relèvera pour reprendre le village ce qui amènera la capitulation du Maréchal Bazaine, fait prisonnier un peu plus tard à Metz.

La commune de Noisseville a donc connu l’emprise prussienne de 1870 jusqu’au début de la 1ère guerre mondiale. Pendant l’annexion, le 4 octobre 1908, environ 5.000 français et alsaciens lorrrains se revolteront pour montrer leur mécontentement quant à l’issue de cette bataille et ont bâtiront un monument, aujourd’hui appelé le monument du souvenir français ou “le casque d’or”.

En 2021, le monument du souvenir français de Noisseville continue de rassembler les habitants tous les 4 octobre à l’occasion d’une cérémonie célébrée en présence d’une section du Souvenir Français.

Source : tourisme-metz.com



PARTAGER CET ARTICLE :