Vitalité des cathédrales de Metz et d’Amiens (800 ans)

Cathedrale Metz Amiens 800 Ans

La conception des cathédrales Notre-Dame d’Amiens et Saint-Etienne de Metz, ces joyaux du patrimoine français, date du XIIIe siècle. Pourtant, ces édifices, dont on va fêter le 800e anniversaire en 2020, n’ont jamais paru aussi jeunes. Explications.

L’une et l’autre vont avoir huit cents ans en 2020. De cette longue histoire, on retiendra, anniversaire oblige, l’acte de naissance des cathédrales Notre-Dame d’Amiens et Saint-Étienne de Metz, en plein essor du style gothique. Ce qu’on retiendra aussi, c’est l’extraordinaire vitalité de ces chefs d’œuvre du patrimoine, qui ont su traverser les siècles, dressant un pont entre le XIIIe et le XXIe siècles.

Pour le jubilé, le dynamisme de ces édifices, qui sont la propriété de l’État, va être amplifié. D’abord, en assurant leur mission première, qui est d’être un lieu de culte. Ensuite, à travers la préservation architecturale de ces chefs d’œuvre du patrimoine médiéval. Enfin, avec la programmation de dizaines d’événements culturels, qui vont rythmer cette année de célébration.

On retiendra l’extraordinaire vitalité de ces chefs d’oeuvre du patrimoine, qui ont su traverser les siècles, dressant un pont entre le XIII et le XXIe siècles

Saint-Étienne de Metz : 15 mois de célébrations fédératrices

Surnommée la « Lanterne du Bon Dieu » grâce à ses 6500m2 de surface vitrée, la cathédrale Saint-Étienne de Metz mérite largement sa place au palmarès des plus belles cathédrales gothiques de France. L’édifice est notamment réputé pour ses vitraux contemporains, réalisés après les destructions de la Seconde Guerre mondiale. Ils sont signés de grands noms de l’École de Paris, comme Villon ou Bissière, mais aussi de Chagall, auquel le Centre Pompidou Metz va consacrer une rétrospective en 2020.

Après la restauration de la tour de la Mutte, achevée en 2015, de nouveaux travaux de rénovation sont en cours au niveau de la chapelle du Saint-Sacrement et sur la façade du bras sud du transept, pour un montant prévisionnel de 2,35 M€.

Cathedrale Saint Etienne Metz Exterieur
Cathedrale Saint Etienne Metz Exterieur

Le monument bénéficiera en outre pour ses 800 ans de deux commandes publiques artistiques passées par le ministère de la Culture. La première concerne les vitraux du triforium de la chapelle Saint-Nicolas, qui seront réalisés par Kimsooja, une artiste coréenne de renommée internationale. La seconde, une commande de design graphique relative à la signalétique du lieu, est destinée à valoriser le patrimoine artistique de la cathédrale tout en améliorant la lisibilité de l’itinéraire menant à la crypte et au trésor.

L’anniversaire de Saint-Étienne de Metz donnera également lieu à de nombreuses animations. Jusqu’en février 2021, une large programmation reviendra sur les grands chapitres de l’histoire de l’édifice, tout en mettant en valeur les créations originales d’artistes régionaux et internationaux inspirées par la cathédrale. Ouvertes le 8 décembre, les célébrations comprendront notamment un conte visuel et musical retraçant les huit siècles de construction de la cathédrale. Le public sera, à cette occasion, invité à une programmation exceptionnelle : une exposition dédiée à Paul Tornow, l’architecte prussien qui, durant trois décennies, a restauré Saint-Étienne de Metz ; un concert du célèbre organiste Thierry Escaich et sa Messe Romane. Un Fablab dédié à la cathédrale sera par ailleurs aménagé sur la place d’Armes, dans le but de permettre aux messins de s’approprier, par les arts numériques, le parvis de l’édifice.

Notre-Dame d’Amiens : dans les coulisses des chantiers de restauration et d’entretien

Cathedrale Notre Dame Amiens Exterieur
Cathedrale Notre Dame Amiens Exterieur

Avec un volume de 200 000 m3, Notre-Dame d’Amiens est le plus vaste édifice gothique de France. Entre 2014 et 2018, d’importants travaux ont été menés par la direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France pour restaurer la nef sud (coût des travaux : 9 M€). En décembre 2019, c’est un chantier de trois ans qui a débuté, afin de restaurer le grand orgue de la cathédrale.

Pour autant, les investissements de l’État en faveur de la cathédrale ne se limitent pas aux travaux de restauration. Celui-ci assure également l’entretien de l’édifice, moins visible mais tout aussi essentiel. Chaque année, ce sont 50 à 100 000 € sont consacrés à des travaux relatifs au mobilier et autres décors, tandis que 250 000 à 300 000 € à l’entretien général de Notre-Dame d’Amiens. Une enveloppe de 1,5 Md€ a également été attribuée à la récente mise aux normes de la totalité du réseau électrique.

Ces quelques chiffres ne représentent que la partie immergée de l’iceberg. Les différents chantiers destinés à redonner au prestigieux édifice toute sa splendeur vont souvent de pair avec de nombreux questionnements déontologiques : comment restaurer ? Avec quels outils ? Et comment mettre les nouvelles technologies au service de ces travaux ? Ils donnent lieu également à de surprenantes découvertes, à l’instar des vestiges de polychromie, retrouvés sur les portails de la cathédrale.

Afin d’ouvrir à tous les coulisses de ces travaux, le ministère de la Culture (DRAC Hauts-de-France) publiera, à l’occasion des 800 ans de Notre-Dame d’Amiens, un livre présentant les petits et grands chantiers menés sur l’édifice au cours des 40 dernières années. Cet ouvrage, publié en version papier en septembre 2020, lors de la prochaine édition des Journées Européennes du Patrimoine, sera également disponible en version numérique et accessible depuis le site de la DRAC.

public data Ministère de la Culture



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.