Touche pas à mon TGV

La SNCF souhaite supprimer la ligne directe TGV Metz-Nancy-Lyon, profitant d’importants travaux dans la gare de Lyon Part-Dieu, qui devraient durer jusqu’en 2023. Les élus locaux, la région Grand Est et la population se mobilisent la ligne menacée de disparition.

Qu’est-ce que ça change ?

Cela contraindra les déplacements des mosellans et meurthe-et-mosellans. Dès l’année prochaine, rejoindre les villes du sud dont Lyon nécessitera de passer par Marne-la-Vallée. Toutefois, Dijon ne sera plus desservie et les trajets journaliers seront réduits de moitié (un aller-retour journalier contre deux auparavant).

Les trains au départ de Metz passeront quant à eux par Strasbourg, au même titre que le TGV au départ de Luxembourg. La ligne rejoindra ensuite l’Alsace pour s’orienter vers Mulhouse et la région lyonnaise.

Par ailleurs, certaines petites gares ne seraient plus desservies.

La réplique

La région Grand Est, les élus lorrains et la population répliquent à l’annonce avec un hashtag : #TouchePasAMonTGV. Ainsi qu’une pétition initiée par la Région Grand Est disponible sur change.org. Près de 9 000 signatures ont déjà été collectées sur le minimum à atteindre de 10 000.

Nombre d’élus du département ont déjà écrit au premier ministre, à la ministre des transports et au PDG de la SNCF, pour exprimer leur mécontentement, mais aussi pour attirer l’attention sur les répercussions de cette décision. Pour le sénateur Meurthe-et-mosellan, il s’agit de ne pas faire de la Lorraine, un “cul-de-sac ferroviaire”.

Les médias relayent massivement l’information

Pour poursuivre votre lecture, nous vous recommandons les articles de France 3 régions, actu.fr, France Bleu, DNA.



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.