[Théâtre] Peut-être Nadia

Universite Lorraine

Date(s): 

Vendredi 20 mars 2020 – 20:00
Jeudi 19 mars 2020 – 18:00
Vendredi 20 mars 2020 – 14:00

Lieu(x): 

Espace Bernard-Marie Koltès

Île du Saulcy

Metz

Peut-être Nadia
Pascale Reverte / Anne-Sophie Mercier
 
Il faut se méfier des légendes familiales construites à coup de souvenirs approximatifs, de récits contradictoires et de photographies trompeuses. Il faut se méfier des légendes. C’est le point commun entre le capitalisme, le communisme et les familles.
La légende de Nadia Comaneci. Celle d’une gymnaste qui obtient pour la première fois la note parfaite aux Jeux Olympiques. La légende de la perfection. Et du chaos aussi. Celui de son corps de fillette à qui l’on reproche d’être devenu une femme. De son corps que le monde entier semble vouloir posséder dans un même désir. De son corps que les Ceausescu pensent avoir créé, avec l’air, l’eau et la Roumanie. De son corps qui ne tombe jamais, contrairement au mur de Berlin et au rêve américain. Peut-être est-ce aussi l’histoire d’une petite fille qui décide de devenir une légende pour ne pas avoir la vie promise aux autres petite filles.
 
Note d’intention
Dans une alternance de dialogues, de monologues, d’éléments de fiction ou documentaires, dans des registres de jeu contrastés, ces cinq corps s’affranchissent de la chronologie (on ne se souvient jamais dans l’ordre) et de la biographie pour tenter de reconstituer, entre songes et souvenirs, la famille qu’ils paraissent être, les victoires, les entrainements, les compétitions, la fuite aux USA, la Roumanie d’avant et d’après la révolution, la vie en Amérique, la chute du mur de Berlin… Le réel est abrogé dans ce songe ou plus sûrement cette fantasmagorie, étymologiquement « l’art de faire parler les fantômes en public. »  Pascal Reverte
 
Distribution
D’après une idée originale de Anne-Sophie Mercier
Conception Pascal Reverte et Anne-Sophie Mercier
Texte Pascal Reverte
Avec Elizabeth Mazev, Aude Léger, Olivier Broche, Nicolas Martel et Vincent Reverte
Scénographie Jane Joyet
Création lumière : Léandre Garcia Lamolla
Création musicale et sonore Antoine Sahler
Crédit photo sipa press
 
Production Le tour du Cadran (Hauts de France)
Coproductions Ki m’aime me suive ; Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale de l’Oise ; La Manekine – Scène intermédiaire des Hauts-de-France ; Le Palace – Montataire ; Espace Bernard-Marie Koltès – Metz
La compagnie est conventionnée avec la région Hauts-de-France et le département de l’Oise. Une demande d’aide à la création est en cours d’instruction à la DRAC Hauts-de-France
 
Durée 1h30
à partir de 12 ans
 
Répétition ouverte le 13 février à 18h
 
jeudi 19 mars à 18h
vendredi 20 mars à 20h
vendredi 20 mars 14h 
 
 

ATTENTION CHANGEMENT DE DATE : La représentation du samedi 21 mars est remplacée par la séance du jeudi 19 mars à 18h
 
 

 
Pièce(s) jointe(s): ebmk_brochure_s2019-202-web.pdfculture_ULebmkthéâtrecorpssportpolitiqueAVS2020journée internationale des droits des femmes8 mars 2020mission égalité diversité

Publication originale intégrale : univ-lorraine.fr



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.