Signature de la “Charte de Metz” sur la biodiversité lors du G7 de l’environnement

Le sommet du G7 de l’environnement s’achève ce lundi 6 mai 2019 à Metz. Ce sommet du G7 de l’environnement, c’est plusieurs jours d’échanges, de réflexion, menées par les ministres de l’Environnement des sept plus grandes puissances économiques mondiales, ainsi que ceux de dix pays invités.

Ces deux derniers jours furent intenses pour les représentants d’État, à l’issu d’échanges, les volontés des représentant se sont cristallisées au travers de la charte de Metz, en faveur du développement durable.

Les ministres du G7 et membre de la Commission européenne chargés de l’Environnement, ainsi que ministres chargés de l’Environnement du Chili, des Fidji, du Gabon, du Mexique, du Niger et de la Norvège participant à la réunion de Metz du 6 mai 2019, en présence de la ministre de l’Environnement de l’Égypte ; ont adopté la Charte de Metz, qui défini les points suivants :

Accélérer et intensifier les efforts
pour mettre fin à la perte de biodiversité, valoriser, conserver, restaurer et utiliser judicieusement la biodiversité, en maintenant ainsi les services écosystémiques, en maintenant une planète en bonne santé et en procurant des avantages essentiels pour tous.

Encourager l’engagement d’autres acteurs et parties prenantes,
y compris toutes les organisations concernées, les peuples autochtones et les communautés locales, les gouvernements et autorités locaux et sous-nationaux, les universités, les groupes de femmes et de jeunes, les entreprises, les secteurs financier et économique et les organisations non gouvernementales, pour soutenir et compléter les efforts.

Soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre mondial post-2020 pour la
biodiversité.
Son ambition et son caractère pratique devraient être forts afin de faciliter les changements transformationnels nécessaires à la réalisation de la Vision 2050 pour la biodiversité. Il devrait s’appuyer sur les enseignements tirés de la mise en œuvre du Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 et de ses objectifs d’Aichi relatifs à la diversité biologique, ainsi que sur les meilleures connaissances scientifiques et disponibles. Il devrait être aligné sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Découvrir la charte complète (PDF)



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.