Retrouvez toutes les informations actualisées

Retrouvez Toutes Les Informations Actualisées 5e70e1bd8129f.jpeg

MARDI 17 MARS 2020 (14 heures) – Communication CMA 57

Un guide et une nouvelle organisation de travail pour soutenir les artisans

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, la CMA 57 est en solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés et continuera d’être pleinement mobilisé dans les jours et les semaines à venir pour les conseiller et les épauler.

En respect des consignes gouvernementales, nous n’assurerons plus d’accueil du public à compter de ce jour.

Une cellule de continuité économique a été activée dès ce matin pour mieux répondre à toutes vos demandes.

Deux moyens sont mis à votre disposition pour la contacter :

Nous vous invitons également à prendre connaissance ICI du GUIDE D’ACTION COVID-19 qui synthètise toutes les informations et contacts qui seront à même de vous aider dans vos démarches.

Soyez assurés que tous nos collaborateurs sont au travail pour vous accompagner durant cette période extrêmement compliquée.

Vous pouvez également prendre contact avec votre conseiller entreprise en CLIQUANT ICI

INFO TAXI-VTC : l’examen d’admissibilité du 31 mars est REPORTE ainsi que les épreuves de conduite.

 

LUNDI 16 MARS 2020 – Communication CMA 57

Formation continue suspendue chefs d’entreprise

En raison du Covid-19, les cours dispensés en formation continue dans les quatre implantations de la CMA 57 à Metz, Forbach, Thionville et Sarrebourg sont suspendus.

Pour toute question, merci de téléphoner à la CMA 57 au 03 87 39 31 00.

 

VENDREDI 13 MARS 2020 – Communication CMA 57

Portes Ouvertes annulées… Consignes aux apprentis et chefs d’entreprise

En raison du Covid-19, le rendez-vous Portes Ouvertes du SAMEDI 14 MARS 2020, de 09 heures à 17 heures dans les CFA de Forbach, Metz et Thionville est ANNULE.

Les cours en CFA sont également annulés à partir de lundi, mais les apprentis doivent tout de même se rendre en entreprise et prendre les consignes auprès du dirigeant.

Un maintien pédagogique via le portail YPAREO sera opérationnel à partir du lundi 16 mars 2020. 

Pour toute question, merci de téléphoner à la CMA 57 au 03 87 39 31 00.

JEUDI 12 MARS 2020 – Communication DIRECCTE Grand-Est

Coronavirus : des mesures pour les entreprises françaises impactées

Les pouvoirs publics se mobilisent pour apporter des solutions concrètes aux entreprises impactées et les accompagner dans les semaines qui viennent.

Pour connaître les mesures de soutien et les contacts utiles, CLIQUEZ ICI

Vous pouvez aussi consulter le site de la DIRRECTE qui vous informe en temps réel.

Pour toute interrogation, vous pouvez également contacter la CMA 57 au 03 87 39 31 00 (mail : serviceclient@cma-moselle.fr).
 

MERCREDI 11 MARS 2020 – Communiqué de presse Région Grand-Est

Coronavirus Covid-19 : la région déploie un bouquet de solutions pour accompagner les entreprises impactées

« Parce que la santé économique des entreprises du Grand Est est au coeur des préoccupations de la Région, nous avons décidé de mettre en place des dispositifs d’accompagnement qui leur permettront de faire face à la crise actuelle et de construire l’avenir. », s’est exprimé Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Ainsi, en étroite relation avec l’Etat et les partenaires concernés (Bpifrance, agences de développement économiques), la Région Grand Est propose un ensemble de dispositifs pour accompagner les entreprises impactées :

  • un « Prêt Rebond », à effet immédiat, pour soutenir les entreprises en difficultés conjoncturelles liées à une baisse d’activité ou à une perte de chiffre d’affaires (rupture de la chaîne d’approvisionnement, diminution d’activité, annulation d’événement, etc.) et leur permettre de contribuer au maintien de leur trésorerie pendant la période de crise. La Région mobilisera au total 25 millions d’euros.
  • un « Pacte de relocalisation » pour encourager, aider et accompagner les entreprises qui souhaitent rapatrier une partie de leur chaîne d’approvisionnement en région, en France ou en Europe plutôt qu’en Asie. Cette mesure permettra de réduire la vulnérabilité des entreprises dont la chaîne d’approvisionnement dépend en partie de fournisseurs asiatiques, tout en réduisant leur impact carbone.

Ce Pacte se traduira, dès le mois d’avril, par :

  • un accompagnement via les agences de développement économique du territoire et des prestataires externes (aide à l’analyse des enjeux, à l’identification des fournisseurs potentiels et aux modalités de validation de ces fournisseurs),
  • un financement pour aider ces entreprises à absorber les coûts liés à cette opération de relocalisation.

En complément de ces aides, la cellule régionale mise en place par l’Etat, permettra de mobiliser son soutien pour les demandes d’activités partielles (7,23€ à 7,74€ par heure chômée pris en charge par l’Etat et l’UNEDIC), l’étalement des dettes fiscales et sociales, ainsi que des garanties bancaires jusqu’à 70% (au lieu de 40%) accordées par Bpifrance et abondées par la Région.

Assurer la continuité du service public au service des 5,5 millions de citoyens du Grand Est

Pour lutter efficacement contre l’épidémie de coronavirus, la collectivité met tout en oeuvre pour garantir la continuité du service public, tant pour les usagers que pour les 7 500 agents de la Région.
Face à l’épidémie, on peut notamment souligner les mesures suivantes en matière :

  • d’éducation : en charge de la gestion des lycées, la Région veille à s’assurer que les mesures nécessaires et les gestes simples, recommandés par les autorités sanitaires, soient adoptés au sein des établissements du Grand Est (présence de savon liquide ou en mousse, mise à disposition d’essuie-mains à usage unique, nettoyage renforcé des zones à risques),
  • de transports scolaires : la Région Grand Est continuera d’assurer les services de transports scolaires, sauf en cas de fermeture d’établissements où les bus ne circuleront pas,
  • de ressources humaines : des dispositifs particuliers sont prévus pour les 7 500 agents de la Région pour continuer de répondre efficacement et le plus rapidement possible aux attentes des citoyens : mise en place du télétravail pour les agents de retour d’une zone à risques, informations régulières et en direct sur l’évolution de la situation, limitation des déplacements, etc.

 

MARDI 10 MARS 2020 – Communiqué de presse Préfecture de la Moselle

Coronavirus Covid-19 : mesures d’accompagnement pour les entreprises impactées                         

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée depuis la Chine.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaitre jusqu’à 14 jours après un contact avec une personne malade et se manifestent par de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires.

D’après  les  données  épidémiologiques  disponibles  à  ce  jour,  ce  nouveau  coronavirus  peut  se  transmettre d’homme à homme par voie respiratoire dans le cadre d’un contact rapproché et prolongé. Le virus peut survivre quelques heures voire quelques jours dans l’environnement.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances sont fortement mobilisés pour apporter des solutions concrètes aux entreprises impactées et les accompagner dans les semaines qui viennent.  

Les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises :

–  L’application  de  mesures  de  soutien  au  cas  par  cas  aux  entreprises  qui  rencontreraient  des difficultés sérieuses, et notamment :

  • le report d’échéances sociales et/ou fiscales ( URSSAF , impôts) ;
  • le cas échéant, un plan d’étalement de créances avec l’appui de l’Etat et de la Banque de France ;
  • l’obtention ou maintien d’un crédit bancaire via Bpifrance, qui se portera garant de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  • le financement des salariés par le mécanisme de chômage partiel ;
  • l’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs ;  

–  L’Etat considère le Coronavirus comme un cas de force majeure. Cela veut dire que pour tous les marchés publics d’Etat, des pénalités de retards ne seront pas appliquées.  

–  Les ministres ont demandé aux grands donneurs d’ordre de faire preuve de solidarité vis-à-vis de leurs fournisseurs et sous-traitants qui pourraient avoir de plus en plus de mal à s’approvisionner et à respecter les délais de livraison.

–  La mise à disposition de toutes les informations utiles sur la situation d’activité et logistique dans les différentes provinces chinoises. Les entreprises pourront connaître l’état exact de la situation, province  par  province,  ainsi  que  dans  les  grands  ports  chinois  où  arrivent  les  exportations  en provenance de France et d’Europe.

–  L’accélération  des  procédures  d’agrément  dans  certaines  filières  pour  les  nouvelles  sources d’approvisionnement, en particulier pour le secteur de la construction ou de la chimie afin de les aider  à  diversifier  leurs  sources  d’approvisionnement  tout  en  respectant  les  normes  sociales, environnementales et européennes.

–  Le lancement d’une réflexion sur la sécurisation des approvisionnements pour certaines filières stratégiques, comme la filière automobile, afin de les faire gagner en indépendance par rapport à leurs approvisionnements à l’étranger.

 

Publication originale intégrale : cma-moselle.fr



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.