ministere education

Réseau RENATER : déploiement du plan d’action des ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports

Au cours de ces derniers mois, une incertitude concernant la situation financière du groupement d’intérêt public (GIP) RENATER et des inquiétudes quant au maintien de sa qualité de service ont été rapportées à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Compte tenu de l’importance de RENATER dans le fonctionnement au quotidien des établissements et des projets de la recherche et de l’enseignement supérieur en France, du fonctionnement de l’éducation nationale et de ses opérateurs, la ministre a demandé à l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR) de conduire un audit afin d’identifier les causes de la situation et de proposer des solutions.

Ce travail d’audit a été réalisé dans des délais très courts et la ministre a décidé de mettre en œuvre l’essentiel de ses préconisations sous la forme d’un plan d’actions consultable en annexe ayant vocation à être développé en concertation avec les membres du GIP et la direction de RENATER. Pleinement consciente de l’importance du sujet et des inquiétudes que la situation a pu susciter chez de nombreux acteurs de l’ESRI, la ministre tient à affirmer qu’elle sera personnellement très attentive à la bonne mise en pratique de ce plan d’action et au maintien de la continuité et de la qualité de service de RENATER.

Le conseil d’administration du GIP s’est réuni mardi 22 juin 2021. Lors de cette séance, l’IGÉSR a présenté les principaux enseignements de l’audit financier de RENATER récemment réalisé dont la synthèse est disponible en ligne. Le plan d’action des ministères en charge de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Éducation nationale a aussi été présenté. Parmi les mesures de ce plan figure la nomination de Jean Narvaez (IGÉSR) chargé, par lettre de mission des deux ministères, d’accompagner et de conseiller le directeur du GIP RENATER dans le déploiement du plan d’actions. Jean-Pierre Finance a été réélu président du conseil d’administration du GIP RENATER en attente de l’élection d’un nouveau président.

Le GIP RENATER a été créé en 1993 afin : 

de fournir aux acteurs de la communauté recherche, enseignement supérieur et éducation les moyens de communication numérique haut débit et de gestion des données liées en France sur la base de réseaux, d’infrastructures et de services
d’assurer que l’ensemble de ces moyens sont sécurisés
d’assurer l’interconnexion aux réseaux de recherche, d’enseignement et d’éducation mondiaux ;
d’assurer les travaux des équipes en réseau et de répondre aux besoins avancés et innovants de la communauté recherche, enseignement supérieur et éducation
d’assurer une mission de conseil, d’expertise, de fournir des moyens ou des services de communication dans ses domaines de compétence auprès de l’État et d’autres entités publiques français ou étrangers, dans la mesure où cela n’impose pas au Groupement des obligations incompatibles avec sa mission de fourniture de services à la communauté recherche, enseignement supérieur et éducation.
Aujourd’hui, RENATER fait pleinement partie du paysage du monde des universités, des organismes de recherche, de l’Éducation nationale, en France, et figure dans la Feuille de route nationale des infrastructures de recherche. Tous les établissements et opérateurs de l’ESRI, les services déconcentrés et opérateurs du MENJS, et l’administration centrale des deux ministères MESRI et MENJS comptent sur RENATER pour assurer le service réseau dont ils ont besoin. Les membres actuels du GIP sont : l’État (représenté par la DGRI, la DGESIP et la DNE), le CNRS, la CPU, le CEA, Inria, le CNES, INRAE, l’INSERM, l’ONERA, le CIRAD, l’IRD et le BRGM.

Annexe : plan d’action RENATER

Publication originale intégrale : education.gouv.fr



PARTAGER CET ARTICLE :