Pendant / Après confinement, point culture avec Hacène Lekadir

Confinement Culture Metz Hacene Lekadir

La culture n’est que l’une des activités touchées par la pandémie de COVID-19. Pendant et après confinement, nous faisons le point avec Hacène Lekadir, adjoint à la Culture à la Mairie de Metz.

Les récentes annonces du Gouvernement, reportant l’échéance du confinement au 11 mai, et interdisant les Festivals jusqu’à mi-juillet ont impacté l’agenda culturel. Nous vous avons travailler sur la question pour maintenir les événements culturels à Metz. Toutefois, l’agenda événementiel messin nécessite des aménagements.

L’été messin est particulièrement chamboulé par les conditions du confinement, nous sommes concernés par au moins cinq grands événements : la Fête de la musique, le Festival Constellations de Metz, le festival Hop Hop Hop, la fête du 14 juillet et les Fêtes de la Mirabelle. Avec l’annonce de l’interdiction des grands rassemblements au moins jusqu’à mi-juillet, nous sommes obligés de nous adapter, d’annuler certains événements comme la Fête de la musique ou le festival Hop Hop Hop et nous travaillons à reporter Constellations à la rentrée et on espère pouvoir tenir les Fêtes de la Mirabelle à partir du 22 août.

A Metz, le Festival Constellations est particulièrement attendu. Vous avez envisagé des reports et modulations de cet événement. En l’état actuel de la situation, quelle est la solution envisagée ?

Nous savons désormais qu’il sera impossible de tenir le festival à partir du 25 juin, nous travaillons donc sur un report du festival à partir de la rentrée de septembre. Plusieurs hypothèses quant aux dates et au format sont sur la table et nous regardons le meilleur format possible pour permettre aux messins de retrouver ce festival auxquels ils tiennent beaucoup. Nous voulons aussi que le festival soit l’occasion d’accompagner le retour à la vie normale à l’occasion de la rentrée pour animer la ville et soutenir nos commerçants.

Dans l’hypothèse de superposer plusieurs événements, notamment cumuler marchés de Noël et Festival Constellations révisé, est-ce réalisable, en matière de logistique et de sécurisation de ces événements ?

Nous savons organiser plusieurs événements sur une même période, nous l’avons déjà réalisé à Metz à l’image des 800 ans de la Cathédrale en décembre 2019 et les marchés de Noel que ce soit sur un plan de la sécurité et de la logistique des différents événements. Nous avons des équipes au Pôle Culture très compétentes et mobilisées, c’est l’occasion pour moi de les remercier pour leur engagement et pour l’énergie qu’elles déploient pour trouver toutes les solutions utiles le moment venu. C’est également le cas de tous les agents de la Ville de Metz singulièrement nos policiers municipaux qui répondent toujours présents.

Vous avez annoncé soutenir les artistes du Festival Constellations, en leur assurant d’être rémunérés pour leurs travaux. Si le Festival était maintenu à date ultérieure tout en étant amputé de certaines œuvres, celles-ci seront-elles proposées sur la prochaine édition ?

Oui il est fondamental de soutenir les artistes et de les rémunérer même si les projets sont reportés. Ma volonté est de privilégier les reports de projets et non des annulations quand ils ne sont pas réalisables en 2020. Sur ce principe, il est évident que si nous tenons Constellations 2020 à la rentrée, il est très probable que ce soit sur un format dense et qu’une partie des œuvres soient reportées en 2021.

Arsenal, Bam, Trinitaires, Bibliothèques-Médiathèques de Metz proposent une programmation riche et soignée. Pour ces événements, pouvons-nous espérer un retour cet été ou à la rentrée avec certains événements ayant été annulés ou une nouvelle programmation ?

Nos institutions culturelles et leurs offres nous manquent. On se rend compte dans cette période l’importance de la culture, du travail des artistes, cela confère une âme singulière à une ville et Metz a su construire sa richesse culturelle qui doit perdurer après cette crise. Dans cette période, nos institutions restent mobilisées et proposent toute une offre culturelle à distance à travers les réseaux sociaux et internet, dans l’esprit de l’opération Culture chez Nous du Ministère de la Culture et à laquelle nous participons activement. C’est le cas par exemple du service Limedia, notre bibliothèque numérique qui contient une offre très riche à distance ou encore la mobilisation des musiciens de l’Orchestre national de Metz qui jouent des morceaux de musique sur vidéo pour les réseaux sociaux. Dans le même temps, nos institutions préparent en effet la reprise à la rentrée avec un grand travail de report et d’ajustement des projets qui devaient se tenir entre mars et juin 2020.

L’interdiction des Festivals jusqu’à mi-juillet pourrait impacter des événements qui ne sont pas qualifiés de festival. On pense notamment au traditionnel feu d’artifice du 14 Juillet, cet événement sera-il impacté ?

Sur le 14 juillet, rien n’est décidé, nous attendons une position de l’Etat et nous nous préparons comme si les concerts et le feu du 14 juillet allaient se tenir. Ce serait un formidable symbole de retrouver une vie commune à l’occasion de la fête nationale mais cette décision appartient aux autorités sanitaires et tout dépendra de comment évolue ce fichu virus.

Les rapports du conseil scientifique, qui accompagne le Gouvernement dans sa prise de décision relatives à la pandémie de COVID-19, recommande une sortie de confinement progressive et encadrée. La Fête de la Mirabelle, qui doit avoir lieu en août, devra-elle s’adapter à d’éventuelles mesures à venir ?

Comme pour le 14 juillet, nous travaillons sur la préparation des Fêtes de la Mirabelle. Le Pôle Culture est mobilisé et préparent ce qui doit l’être pour être prêt fin août. Ensuite, la balle est dans les conditions sanitaires d’ici là, nous sommes dans cette période d’après mi-juillet annoncée par le Président de la République mais personne n’est capable de dire ce que sera a situation fin août.

Il semble important de rappeler la force culturelle de Metz, qui continue de briller, même en cette période de confinement. Quelles sont, selon vous, les plus beaux exemples d’accès à la culture “à la maison” proposé sur notre territoire ?

L’offre la plus riche est celle de notre bibliothèque numérique Limédia. Mais dans cette période, le Centre Pompidou, la Cité musicale, nos Archives municipales et plein d’autres acteurs proposent une offre à distance et gratuite bien sûr. Il y a sur le site de la ville metz.fr l’exhaustivité des informations utiles.

Merci de nous avoir accordé de votre temps Monsieur Lekadir, c’est une tradition sur Metz Métropolitain, on vous laisse le mot de la fin.

Hacene Lekadir
Hacene Lekadir

Merci à vous de vos questions. Je voudrais finir sur deux idées, la première est d’avoir une pensée affectueuse a tout ceux qui souffrent de cette crise du Coronavirus et de dire toute mon admiration et soutien à tout le personnel soignant qui a été héroïque. Avec le Maire de Metz, nous allons d’ailleurs les remercier modestement avec un pass culture qui sera offert à chacun pour leurs permettre d’accéder à des spectacles et à toute l’offre culturelle durant un an.

La deuxième est de dire à tous les acteurs culturels messins que la Ville de Metz est mobilisée à leurs côtés. Ils sont durement frappés par cette crise, le milieu culturel a été le premier à fermer et sera probablement parmi les derniers à reprendre. C’est l’esprit même de la culture qui est remis en cause par ce virus car nous sommes un domaine basé sur le principe d’interactions humaines, de rassemblement et de partage ce qui nous est interdit par cette crise. Dans ces conditions, j’ai pris l’initiative d’écrire à tous les acteurs pour faire un état des lieux de l’impact de la crise sur chacun et nous travaillons à trouver des solutions pour soutenir tous ceux qui auront besoin d’aide pour traverser cette période. Je souhaite qu’aucun acteur culturel ne puisse être sacrifié. Nous avons à Metz une offre culturelle d’une grande richesse qui fait la fierté de tous les messins, on doit la retrouver encore plus fortement après cette période si singulière.



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.