Moselle : Retour sur quelques affaires de démantèlement de trafic de produits stupéfiants en Moselle

Moselle Prefecture

Retour sur quelques affaires de démantèlement de trafic de produits stupéfiants en Moselle

Mise à jour le 26/10/2020
 
 

Le 7 septembre, un individu déchargeant des sacs-poubelles depuis le coffre d’une voiture à Amnéville est interpellé par les policiers du commissariat d’Hagondange.

Dans le véhicule du suspect ont été trouvés 82 kilos de cannabis et un téléphone, dont l’exploitation a révélé les noms d’une trentaine de clients potentiels.Les agents d’Hagondange ont été félicités par Laurent Touvet, préfet de la Moselle.Le jeudi 24 septembre une opération de sécurisation a été menée, de 17 h à 20 h, dans les quartiers messins de Bellecroix et de Borny. Des quartiers touchés en première ligne par le trafic de produits stupéfiants.Pas moins de 32 fonctionnaires de la police nationale, secondés par deux télépilotes de drones de la police aux frontières (PAFPolice aux frontières) et de l’unité canine de la Meurthe-et-Moselle, ont pris part à cette opération. Les policiers ont inspecté systématiquement les halls et parties communes d’immeubles, tout en procédant à des contrôles d’identités.Au final, ce sont quatre personnes qui ont été verbalisées pour détention de stupéfiants. Elles se sont vu notifier la nouvelle amende délictuelle forfaitaire, fixée à 200 €.Par ailleurs, trois personnes, soupçonnées de se livrer à du trafic, ont été interpellées.L’opération a permis la saisie de 353 g de cocaïne, 277 g d’héroïne et 105 g d’herbe de cannabis.Le vendredi 2 octobre dans le cadre d’une enquête portant sur plus d’une centaine de kilos de stupéfiants, six hommes résidant en Moselle ont été interpellés et placés en garde à vue. 14 voitures ont aussi été saisies.Menées par la section de gendarmerie de Metz, assistée du groupement de gendarmerie de la Moselle et du GIRGroupe d’intervention régional (Groupe interministériel de recherches) de Metz, les investigations débutées en avril ont permis l’interpellation d’une équipe de malfaiteurs qui importaient des stupéfiants, plus d’une centaine de kilos, notamment de la cocaïne et du cannabis.Face au fléau que représente la drogue, l’ensemble des forces de sécurité intérieure est mobilisé pour lutter contre le trafic des stupéfiants avec notamment la mise en place du « plan stup’ » est un ensemble de 55 mesures pour répondre à 6 objectifs :
L’amélioration de la connaissance des trafics ;
L’intensification et la rationalisation des activités de terrain ;
L’accroissement de la lutte contre l’économie souterraine et les circuits de blanchiment du trafic de stupéfiants ;
Le renforcement de la saisie des avoirs criminels ;
Le développement de la coopération internationale ;
Le renforcement des capacités des services.

 

 

 

Publication originale intégrale : moselle.gouv.fr



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain