Moselle : Coronavirus : le point de situation en Moselle

Moselle Prefecture

Coronavirus : le point de situation en Moselle

Mise à jour le 26/06/2020
 
 

Depuis le début du confinement, le 17 mars dernier, l’ensemble des services de l’État dans le département de la Moselle sont pleinement mobilisés, aux côtés des acteurs du territoire, pour répondre aux nombreux défis de la crise sanitaire.

A l’heure de la 3ème phase de déconfinement, un premier bilan permet de constater que cette mobilisation en Moselle s’est traduite dans divers champs d’action : soutien au secteur de la santé, prévention des violences intra-familiales, mise à l’abri des plus démunis, soutien au secteur économique, information à la population…Quelques exemples des actions menées par les services de ’État pour la gestion de la crise Le point sanitaire : Les services de l’État ont soutenu le système de santé notamment avec notamment l’ouverture de 427 places de réanimation dans les hôpitaux du département. En préfecture et dans les sous-préfectures une grande partie des agents et des membres du corps préfectoral ont participé activement à la distribution de masques, et de gel hydroalcooliques pour aux établissements médico-sociaux et aux opérateurs des pompes funèbres de l’arrondissement.A ce jour on comptabilise 661 patients confirmés (cumul au 24 juin) pour 296 hospitalisations dont 23 personnes en réanimation. En Moselle 826 personne sont décédées.Mises en place de cellules de suivies ad-hoc : dans le cadre de cette crise 5 cellules de crise ont été mises en place :
Le centre opérationnel départemental : présidé par Didier MARTIN, préfet de la Moselle, s’est réuni de façon quotidienne, en visio et audio-conférence pour définir les axes stratégiques à mettre en œuvre.
Les cellules de suivi économique : sous le pilotage du secrétaire général de la préfecture et l’unité départementale de la direction interrégionale des entreprises de la concurrence de la consommation et du temps de travail (DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l’emploi) pour le suivi de l’impact économique de la crise.
La cellule funéraire : elle entretient un contact régulier avec les opérateurs funéraires et les maires

La cellule d’information du public : Répond aux interrogations posées par le public dans le cadre de la crise sanitaire actuelle. Elle est composée de personnels volontaires des services de l’État, au plus fort de la crise elle a mobilisé des agents 24h/24 et 7/7.

Information à la population : une prioritéLe lien constant de la préfecture envers les élus, les collectivités et la poplation s’est traduit par :
1 lettre d’information aux maires, envoyées deux fois par semaine aux 725 maires de la Moselle
42 communiqués de presse, dossiers de presse et publications sur le site internet des services de l’État
115 réponses à la population faisant suite aux questions déposées sur le compte Facebook de la préfecture
250 publications réalisées sur les réseaux sociaux
3 800 appels à la cellule d’information du public (CIP) depuis sa mise en place
3960 courriels traités par la CIP

  L’État en Moselle soutien de l’économie :continuer aujourd’hui pour relancer demain
Pour soutenir l’économie en cette période de crise sanitaire, le Gouvernement a mis en œuvre des mesures de soutien aux entreprises, en Moselle cela représentent :
• Près de 15 000 demandes de maintien dans l’emploi par le dispositif d’activité partielle simplifié et renforcé (représente + de 60 % des salariés mosellans) ;• 3 847 bénéficiaires, de prêts garantis par l’État• 23,764 M€ pour le fonds de solidarité
• 1701 demandes de report d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAFUnion de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales, impôts), • L’étalement de créances avec l’appui de l’État et de la Banque de France avec 129 441 448 € d’impayés, soit 42,9 % des entrprises en Moselle
  L’urgence sociale : maintenir par tous moyens la cohésion socialeEn complément des places pérennes d’hébergement et de logement adapté ainsi que des places de veille saisonnière, 353 places réparties dans des hôtels ont été mobilisées depuis le début de la crise sanitaire pour venir en aide aux plus démunis.
Les maraudes et les mises à l’abri se sont poursuivies jusqu’à ce jour, malgré des périodes difficile ;.
124 436 euros pour une enveloppe structurelle d’aide alimentaires

325 642 € pour des tickets de service pour les ménages déboutés, et les besoins supplémentaires des associations caritatives qui viennent aussi en aide aux habitants en difficulté dont ceux des quartiers politique de la ville et aux étudiants

Soutien au secteur agricole un caractère stratégique et vitalCompte tenu de leur caractère indispensable pour l’alimentation, tout a été mis en œuvre pour que :
les travaux agricoles puissent se dérouler normalement dans le respect des contraintes avec des autorisations de déplacements professionnels adéquats, une protection des cultures par la délivrance de dérogations à l’interdiction de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts etc.
2 400 000 € versés aux titres de la calamités sécheresse de 2019 aux télédéclarants éligibles

Outre ces mesures, des mesures de soutien financier ont été mises en place à l’échelle nationale pour les entreprises (y compris dans le secteur agricole) qui rencontreraient des difficultés sérieuses.    Le déconfinement :est un équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise de la vie quotidienne ainsi trois facteurs sont étudiés quotidiennement pour en définir les modalités et le maintien :
le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours 
les capacités hospitalières en réanimation
le système local de tests et de détection des cas contacts

do
 

 

 

Publication originale intégrale : moselle.gouv.fr


PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain