metz en tete du classement des villes francaises ou il est le plus agreable de marcher ou de faire de la randonnee

Metz en tête du classement des villes françaises “où il est le plus agréable de marcher ou de faire de la randonnée”

Le baromètre 2021 de la Fédération française de la randonnée (FFR) vient de publier son classement des villes “où il est le plus agréable de marcher ou de faire de la randonnée”. Metz figure en première place de ce classement.

Du 7 Décembre 2020 au 15 Mars 2021, le collectif Place aux Piétons, en partenariat avec l’Ademe, a proposé aux Français de remplir une enquête en ligne pour recueillir leur ressenti sur la marchabilité* de leur commune et leur avis sur la manière d’améliorer le sort des piétons dans les espaces urbanisés. Près de 70 000 d’entre eux ont répondu au premier baromètre des villes marchables* et près de 200 villes ont été ainsi évaluées. Une réussite pour cette première au regard du contexte sanitaire particulier de cette période.

La moyenne nationale est 9,2/20 pour une appréciation “moyennement favorable”. Metz se hisse donc en première place de ce classement avec une note de 11,54/20.

À travers ce premier baromètre national des villes marchables, le collectif Place aux piétons avait un double objectif : pallier le manque d’informations concernant les besoins et souhaits des piétons, qu’ils soient piétons au quotidien par nécessité (travail, courses, démarches administratives…), piétons vulnérables (PMR, enfants, personnes âgées…), promeneurs, marcheurs et randonneurs dans l’espace urbain ; interpeler les acteurs des villse et de la mobilité pour une meilleure prise en compte de leurs attentes en complément des aménagements spécifiquement dédiés au vélo qui réduisent parfois la place du piéton.

Les données recueillies offrent déjà une masse de données inédites sur les conditions de la marche en ville. Les enseignements du baromètre 2021 des villes marchables sont sans équivoque : il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la marchabilité de nos villes et villages. Alors que la marche, première des mobilités actives en France, s’affirme au cœur des enjeux de santé publique, de changement climatique, de mobilités, de tourisme et de vitalité sociale et économique des centres villes, le piéton demande à être davantage pris en compte dans les politiques publiques, territoriales et nationales. Ce qui n’est aujourd’hui pas le cas malgré la loi LOM de 2019.

Ce baromètre a pour objectif d’évaluer la marchabilité* des villes françaises à partir de l’avis des piétons autour de cinq indicateurs principaux :

  • Les pratiques des français et leur ressenti global sur le quotidien de la marche,
  • La sécurité des déplacements à pied,
  • Le confort des déplacements à pied,
  • L’importance donnée aux déplacements à pied par les communes,
  • Les aménagements et services spécifiques pour les marcheurs.

*marchable, *marchabilité : Le choix de ces termes a été dicté par la volonté de mettre en évidence que la marche est plus qu’un mode de déplacement et le piéton plus qu’un véhicule. Les besoins des marcheurs, promeneurs, randonneurs ne se limitent pas à l’aménagement de la voie publique. Ils ne font pas que se déplacer. Ils stationnent. Ils ont besoin de sécurité, de confort, de services adaptés, d’un environnement sain. La ville marchable est plus qu’un ville techniquement accessible aux piétons. C’est une ville saine et sûre, active, agréable et confortable pour tous ses habitants.



PARTAGER CET ARTICLE :