marche noel artisanat ecologie

Marché de Noël de Metz : artisanat, écologie et attractivité

Moins de « made in china », plus de place à l’artisanat, une démarche verte pour réaliser des économies d’énergie, le renforcement d’attractivité. Autant de points sur lesquelles la ville de Metz et la fédération des commerçants ont souhaités être engagés et incitatifs.

Un marché de Noël sous le signe de l’artisanat

L’organisation du marché de Noël de Metz s’est concentrée sur la création d’un équilibre entre les exposants. Afin de proposer une offre commerciale valorisante, un barème tarifaire et des disponibilités de chalets ont permis de favoriser les chalets d’artisans. Ainsi, les chalets d’artisans bénéficient d’un abattement tarifaire de 50%, comptez 3000 à 4000€ selon dimensions. Les chalets alimentaires, particulièrement énergivores, voient leurs tarifs augmenter de 50%. Enfin, les chalets proposants des décorations de Noël restent au tarif normal.

Vigilance énergétique

Pour limiter la dépense énergétique, ce marché de Noël se sépare de sa patinoire, dite « chemin de glace », trop énergivore. Elle sera remplacée par une tour panoramique. Pour les chalets, souhaitant maintenir des tarifs abordables pour les exposants, la ville prendra en charge une partie de la consommation électrique de l’événement. Par rapport à la même époque l’année passée, le coût de l’électricité a fait un bond en étant multiplié par 10. Enfin, la ville a déjà prévu de réduire sa consommation électrique en réduisant l’amplitude horaire d’allumage des décorations de Noël.

L’attractivité par la décoration

La fédération des commerçants souhaite un marché de Noël à l’alsacienne, richement décoré, en augmentant la décoration en boutiques. Pour y inciter les commerces, le fédération prévoir un concours de décorations dont le premier sera un chalet pour l’édition 2023.



PARTAGER CET ARTICLE :