Les églises de Mad et Moselle

Mad Moselle Eglise Gorze

48 villages composent le territoire de Mad et Moselle, qui comprend de fait, un nombre conséquent d’églises présentant chacune un intérêt particulier. Les plus notables étant :

L’église de l’Exaltation-de-la-Sainte-Croix de Fey-en-Haye : église commémorative des combats du Bois le Prêtre, elle fut nommée la « Croix des Carmes » en l’honneur d’une croix de bois que les combattants du Bois le Prêtre ramenèrent dans leurs lignes pour qu’elle ne tombe pas aux mains des Allemands. Elle devint un lieu de pèlerinage patriotique. Les vitraux exceptionnels, signés Jacques Grüber – vitrailliste de l’école de Nancy, sont inscrits et classés à l’Inventaire du Patrimoine Historique. Ils ont la particularité de pouvoir être admirés de l’extérieur comme de l’intérieur.

L’église peut être ouverte sur demande auprès de la Mairie (03 83 83 26 16 les lundis après-midis)

  • la collégiale Saint-Étienne de Gorze : est l’incarnation du passage de l’art roman à l’art gothique avec ses arcs tantôt en plein cintre tantôt brisés. On y entre par une petite porte latérale surmontée d’un tympan du XIIe siècle, datant de l’époque romane, illustrant le Jugement Dernier. À voir dans la collégiale : les vitraux, les boiseries du chœur, le chemin de croix aux personnages colorés, le grand Christ en bois attribué à Ligier Richier (XVIe siècle) et l’orgue monumental.
  • Eglise ouverte et accessible tous les jours
  • l’église Saint-Clément d’Ancy-sur-Moselle : à l’origine, maison forte entourée de remparts imposants dont il ne subsiste qu’une tour, l’église est aujourd’hui ornée de vitraux modernes de l’artiste messin Hilaire.
  • l’église Sainte-Croix à Lorry-Mardigny : l’église bâtie cours du XIIe siècle a fait l’objet de nombreuses transformations au cours des siècles, parmi lesquelles la fortification. Elle a été classée monument historique en 1889.
  • l’église paroissiale Saint-Martin de Mars-la-Tour : Sous l’impulsion des curés de l’époque, l’abbé STEF puis le chanoine FALLER, l’église sert de chapelle commémorative des combats de 1870. Ses murs sont couverts de très nombreuses plaques portant le nom de soldats tombés dans ces batailles. Elle était dotée de vitraux représentant les emblèmes de toutes les armes et des différents services de l’armée, vitraux hélas détruits par le souffle des obus de l’armée allemande le 16 août 1914. Eglise ouverte et accessible tous les jours


PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.