moselle science scientifique laser chercheurs metz chaire photonique

Les chercheurs de Metz conçoivent un laser hors norme et fait une découverte passionnante

Nouvelle découverte de la Chaire Photonique à l’Université de Lorraine.

La Chaire Photonique, qu’est-ce que c’est ?

Structure intégrée à Centrale Supélec, la Chaire Photonique vise à développer la formation, la recherche et l’innovation autour des technologies optiques.

Le 1er mars 2021, la Chaire Photonique annonçait avoir mis au point, dans le cadre d’une collaboration internationale entre le laboratoire LMOPS de Centrale Supélec et de l’Université de Lorraine (Metz, France), l’Université de Yale (USA), Trinity College Dublin (Irlande), Imperial College (London) et Nanyang University of Technology (Singapour) un laser générant plus de 250 trillions1 de nombres aléatoires par seconde. Le précédent record de 560 milliards de nombres aléatoires par seconde était d’ailleurs détenu par la Chaire Photonique en 2014.

Publiée dans la revue internationale Science2, cette nouvelle découverte exploite la dynamique complexe de la lumière générée par une diode de laser spécifiquement fabriquée par NTU (Singapour), dont le design et l’étude du comportement dynamique ont bénéficié d’une collaboration internationale impliquant Yale University, Trinity College Dublin, Imperial College London et la Chaire Photonique de Metz.

Selon Marc Sciamanna, professeur, directeur de la Chaire Photonique et spécialiste de la dynamique complexe des lasers, « la photonique s’inscrit dans une démarche innovante où la lumière ne sert plus uniquement à communiquer l’information mais aussi sert à calculer, stocker et sécuriser l’information ».



PARTAGER CET ARTICLE :