Lekadir Hacène propose 10 mesures adapter la mobilités à Metz post confinement

Transport Metz

Cette période de confinement historique a montré des effets instructifs à observer : absence d’embouteillage dans nos villes, transports en commun désengorgés, baisse sensible des pollutions atmosphériques et sonores. Ce confinement a été une occasion de voir, de manière indirecte, des solutions nouvelles aux mobilités en ville auxquelles il faut désormais penser sérieusement. On ne peut imaginer reprendre notre vie d’avant sans expérimenter et construire de nouvelles solutions sur des enjeux aussi cruciaux que les mobilités. C’est dans cet esprit que je formule une série de propositions pour imaginer nos mobilités autrement et accompagner les messins dans la période post 11 mai, dans une démarche d’expérimentation, au moins jusqu’à la rentrée prochaine.

VÉLOS

  • définition de manière rapide de couloirs à vélos sécurisés sur l’ensemble des grands axes pour inciter les messins aux déplacements doux sécurisés,
  • proposition d’une solution de vélos aux messins qui ne possèdent pas de vélo individuel à travers la gratuité des vélos MET et Indigo Weel et une démarche commerciale à négocier avec tous les professionnels du vélo de notre Métropole, pour imaginer une opération massive d’achat de vélos à un prix négocié et raisonnable,
  • instauration d’un chèque vélo de 100 euros pour accompagner la démarche d’acquisition de vélos pour tous,
  • renforcer de manière urgente les solutions de parkings à vélos et les solutions, même provisoires, de stationnements de vélos partout en ville,

PIETIONS

  • augmenter l’espace dédié aux piétons en élargissant les trottoirs jusqu’à 2m là où c’est possible comme le préconise une étude du Cerema,
  • dans le même esprit sur les grandes artères piétonnes comme la rue Serpenoise, rue des Clercs, rue tête d’Or, rue du Palais etc, il convient de définir un sens de circulation pour les piétons pour éviter que ceux-ci se croient en face à face, ça peut être défini par un marquage au sol avec des flèches indiquant un sens aller et un sens retour.

STATIONNEMENT

  • instauration sans délai du stationnement résidentiel à 10 euros par mois partout dans la Ville pour permettre aux messins de laisser leur voiture stationnée,
  • dans le même élan, rendre gratuits l’ensemble de nos parkings relais pour soutenir l’accès sans voiture en ville pour les non messins notamment pour encourager la fréquentation du commerce du centre-ville. Des solutions d’espaces nouveaux de stationnements en entrée de ville doivent être trouvées pour renforcer cette offre de parkings relais.

TRANSPORTS

  • dans le même esprit, je propose que la collectivité expérimente la gratuité des transports en commun à partir du 11 mai pour compléter cette offre de mobilités et inciter nos concitoyens encore plus aux changements de comportements dans notre manière de se déplacer. La voiture individuelle ne doit pas ressortir comme l’unique grande gagnante dans cette période même si elle peut être une solution pour certains usages. Au-delà des effets écologiques indéniables, il est indispensable d’instaurer ces mesures dès le 11 mai pour accompagner cette période de déconfinement au moins jusqu’à la fin de l’été et expérimenter ainsi une nouvelle manière de penser les mobilités en Ville.
  • je propose que ces mesures soient accompagnées par la création d’un observatoire des mobilités en lien avec l’Université de Lorraine et le Cerema pour mesurer l’ensemble des effets de ces décisions. Un rapport sera remis en ce sens aux élus à la rentrée prochaine ce qui permettra à nos collectivités de débattre de l’ensemble de cette expérimentation et étudier les modalités de sa pérennisation.


PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.