metz metropole

Idées balades nature

Entre chemins tranquilles et sentiers plus escarpés, la carte Balades Nature de Metz Métropole vous invite sur ses circuits pédestres et cyclables. Paysages, richesses patrimoniales et naturelles à redécouvrir.Il était un château, Les secrets du Mont Saint-Quentin, Le coteau du soleil, ou encore Les jardins des Chilloux… si les noms des vingt circuits balisés invitent à la promenade bucolique, la carte Balades Nature rééditée par Metz Métropole au printemps 2019 affiche aussi ses informations pratiques. Distances à parcourir, dénivelés, niveaux de difficulté signalés par une, deux ou trois petites bicyclettes et chaussures de randonneurs, description des paysages… : autant d’indications qui vous guideront dans vos choix de promenades.Points de vue et pelouses calcairesLe Club Vosgien connaît particulièrement bien la rive gauche de la Moselle, et veille à l’entretien des circuits numérotés de 1 à 10 (à l’exception du numéro 8 qui se situe sur l’autre rive). Bernard Glanois, l’un des baliseurs, plébiscite le tour du Mont Saint-Quentin (8,3 km – circuit 3) : « Si vous y emmenez des gens qui ne sont pas de la région, ils seront impressionnés. Les côtes de Moselle offrent de très beaux points de vue sur la vallée », promet-il en détaillant les curiosités qui attendent le randonneur : « La Tour Bismarck, l’église fortifiée de Scy-Chazelles… des incontournables. On atteint aussi des pelouses calcaires, ces milieux protégés riches en espèces végétales qui constituent un habitat de choix pour des espèces rares de papillons et d’insectes. »Les pelouses calcaires se laissent également admirer sur le circuit 5, une balade de 9,5 km qui doit son nom à la chapelle Notre-Dame-du-Gros-Chêne, construite en 1960. « Le tracé démarre à la mairie de Châtel-Saint-Germain, et passe à proximité des ruines de Saint-Germain, un site magnifique  à ne pas manquer », estime encore Bernard Glanois. Le passionné recommande tout autant les 3,5 km du circuit 7, Chemin de mémoire conçu à l’initiative de la commune de Rozérieulles qui conduit les marcheurs vers quelques-uns des monuments édifiés en souvenir des combats de 1870 et dans la vallée de la Mance, où la biodiversité est exceptionnelle. « Un bel effort a été réalisé pour rythmer ce parcours au moyen de rondins de bois et d’escaliers, précise-t-il avant d’ajouter : attention, la balade est courte, mais un peu soutenue ! »

Publication originale intégrale : metzmetropole.fr



PARTAGER CET ARTICLE :