François Grosdidier s’exprime sur la réponse à apporter à l’urgence sécuritaire et économique

Francois Grosdidier Sexprime Sur La Reponse A Apporter A Lurgence Securitaire Et Economique

François GROSDIDIER, Maire de Metz et Président de Metz-Métropole, s’exprime sur sur la réponse à apporter à l’urgence sécuritaire et économique dans un communiqué de presse.

Dans ce communiqué, le Maire de Metz annonce avoir rassemblé collaborateurs et associations de commerçants pour traiter à la fois des questions sanitaires et sécuritaires, ainsi que de leurs conséquences.

Parmi les points évoqués, celui de la Police Municipales. L’élu a précisé avoir mobilisé la police sur la protection des lieux de cultes et le cimetières.

Egalement abordé, la question de l’urgence économique. Pour répondre à la situation et aux inquiétudes, il rend gratuites les 50 premières minutes de stationnement de surface au cœur de ville pour faciliter les achats de première nécessité et les achats en click and collect. Les mesures seront portées par une campagne de communication lancées sur les réseaux sociaux et médias.

Enfin, le Président de Metz Métropole a manifesté son opposition à la prise d’arrêtés illégaux, faisant référence à la volonté de certains Maires de maintenir les commerces ouverts par décrets, ceux-ci venant s’opposer aux mesures nationales. Il précise sur Twitter : “Pas d’accord avec mes collègues maires qui prennent des arrêtés illégaux contre ceux des préfets. On peut saisir l’exécutif mais pas pousser les commerçants à violer la loi à leurs dépens. Notre rôle est de les aider par exemple en promouvant le Click&Collect comme à Metz.


J’ai réuni vendredi, d’une part les maires de la métropole, d’autre part mes adjoints au maire, les directions générales des services et cabinets en comité de crise, pour traiter à la fois des questions sanitaires et sécuritaires, ainsi que de leurs conséquences économiques et sociales.

J’ai communiqué dès vendredi sur l’organisation des services publics dans ce nouveau contexte, pour la continuité du service public, particulièrement en matière scolaire et périscolaire, et pour l’attention que nous devons porter aux personnes les plus fragiles et isolées.

Réponse à l’urgence sécuritaire :

J’ai aussi mobilisé la police municipale sur la protection des lieux de culte et des cimetières. La priorité que je donne aux missions de prévention du terrorisme et au respect des règles sanitaires m’amène à différer à début janvier le mise en place de l’ilotage et de la police municipale de proximité par quartier.

Réponse à l’urgence économique :

En cette période de re-confinement sanitaire, nos commerces subissent à nouveau de plein fouet les impacts liés à cette situation inédite. Hier après-midi, j’ai travaillé avec la Fédération des commerçants de Metz, notre agence d’attractivité Inspire Metz ainsi que les services de la ville et la métropole sur un plan d’aide aux commerçants. Dès le milieu de la semaine prochaine, aussi vite que nous le pouvons sur un plan technique et juridique, nous rendrons gratuites les 50 premières minutes de stationnement de surface dans le périmètre du cœur de ville pour permettre de réaliser les achats de première nécessité ou récupérer une commande de produits culturels ou autres, dans le cadre du dispositif Click&Collect (cliquez et récupérez).

Nous lancerons aussi une campagne de communication pour faire connaître ce dispositif et promouvoir l’activité de nos commerces de première nécessité ainsi que l’utilisation du Click&Collect chez le plus grand nombre de commerçants. Cette campagne de communication sera lancée sur les réseaux sociaux et dans les médias, en renvoyant notamment sur les sites de la Fédération des commerçants et de notre agence d’attractivité Inspire Metz pour connaître toutes les possibilités de contact Click&Collect par téléphone, mail et site.

Il n’est pas question pour moi de suivre les propositions de mes oppositions qui m’invitent à prendre des arrêtés illégaux d’ouverture des commerces interdits par l’Etat. C’est doublement irresponsable, d’abord parce que nous devons tous faire preuve de discipline collective face à l’épidémie, ensuite parce que j’exposerais les commerçants à des sanctions administratives et judiciaires. La règlementation prise dans l’urgence génère des difficultés voire des contradictions. Je les ai faites remonter au niveau national et, par ailleurs, j’agis au maximum concrètement dans le cadre légal et règlementaire actuel.



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.