docu fiction journal dun exil lhistoire dune famille face au deracinement de la moselle

Docu-fiction « Journal d’un exil : l’histoire d’une famille face au déracinement de la Moselle »

Lors de la soirée de présentation des manifestations, nous avons eu le plaisir de découvrir en avant-première le docu-fiction « Journal d’un exil : l’histoire d’une famille face au déracinement de la Moselle ».

Septembre 1939. À Ludelange en Moselle, Odette a 16 ans quand la guerre éclate. Sa famille, son village et toute la région sont évacués pour laisser le terrain aux opérations militaires. Pour elle, comme pour près de 300 000 autres Mosellans, c’est une vie nouvelle qui commence, marquée non seulement par la guerre, mais aussi par cet exil intérieur dans plusieurs départements du sud-ouest de la France. Cette vie, Patrick Basso la raconte dans Journal d’un exil, un docu-fiction où le destin singulier d’Odette et de sa famille sert de fil rouge pour évoquer l’histoire de tous les Mosellans évacués ou expulsés.

Le réalisateur Patrick Basso nous livre ici un documentaire soigné emprunt d’une sincère humanité. jusqu’au boutiste, il alterne narration sur des images d’archives d’une grande qualité, intervention d’historiens, témoignages des déplacés et fiction. Le film nous projette en 1939, aux côtés des familles déplacées. Nous y vivons leurs doutes, leurs peurs, la perte de leurs racines, leurs difficultés d’intégration. Nous y vivons aussi leurs joies et leurs nouvelles amitiés.

Alors qu’Odette retrouve son amie, accueillant sa famille, les deux protagonistes s’enlacent :

– « Petit pâté lorrain »
– « Boule de suie »

Un dialogue simple, émouvant, qui résume à lui seul toute l’horreur et la beauté de la situation. En un seul échange, les protagoniste livrent ici les peines de devoir partir et revenir, l’acceptation de l’autre, la force de l’union.

Le docu-fiction « Journal d’un exil : l’histoire d’une famille face au déracinement de la Moselle », est diffusé sur Moselle TV le vendredi 29 octobre.



PARTAGER CET ARTICLE :