ministere education

Diplôme national du brevet 2021

Les épreuves écrites se dérouleront les lundi 28 et mardi 29 juin 2021. L’épreuve orale, pour les candidats scolaires, est fixée par chaque établissement. Cette épreuve se déroule cette année entre le 3 mai 2021 et le dernier jour des épreuves écrites inclus.

Cette année, 860 037 candidats sont inscrits en France métropolitaine et dans les départements et régions d’Outre-mer (DROM). Ils sont répartis en deux séries :

782 215 candidats dans la série générale, soit + 3.3 % de candidats par rapport à 2020 ;
 77822 candidats dans la série professionnelle, soit – 6.1 % par rapport à 2020.
Dans les établissements français à l’étranger, 23 241 candidats sont inscrits.

Les modalités d’attribution du DNB

Le diplôme national du brevet est le premier examen important de la scolarité de l’élève. Il apprécie la culture, les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège.

Pour les candidats sous statut scolaire, le DNB est évalué sur 800 points. Le diplôme est délivré par l’évaluation du niveau de maîtrise de huit composantes du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (400 points), ainsi que par cinq épreuves terminales, dont une orale, obligatoires à la fin de l’année de troisième. Les épreuves terminales du DNB représentent 400 points répartis comme suit : français (100 points) ; mathématiques (100 points) ; histoire-géographie, enseignement moral et civique (50 points) ; physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie (50 points) ; l’épreuve orale (100 points).  

La maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture est quant à elle appréciée lors du conseil de classe du troisième trimestre. Les points attribués, pour chaque composante, sont définis comme suit : maîtrise insuffisante (10 points) ; maîtrise fragile (25 points) ; maîtrise satisfaisante (40 points) ; très bonne maîtrise (50 points).

Pour les candidats scolarisés dans un établissement privé hors-contrat, le DNB est évalué sur 400 points. Il est attribué aux élèves ayant obtenu un total d’au moins 200 points à l’issue des cinq épreuves terminales : français (100 points) ; mathématiques (100 points) ; histoire-géographie et enseignement moral et civique (50 points) ; physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie sur (50 points) ; langue vivante étrangère (100 points).

Les mentions

Les mentions sont attribuées en fonction de la grille de points qui correspond à chaque série et à chaque catégorie de candidats.

Pour les candidats sous statut scolaire, la mention « assez bien » est accordée entre 480 et 550 points ; « bien » entre 560 et 630 points ; « très bien » à partir de 640 points.

Pour les candidats individuels, la mention « assez bien » est accordée entre 240 et 270 points, « bien » entre 280 et 310 points et, « très bien » à partir de 320 points.

La cérémonie républicaine de remise des diplômes

La réussite des élèves au DNB et au certificat de formation générale (CFG) constitue un premier aboutissement de leurs apprentissages. La Nation reconnaît, à travers une cérémonie républicaine, le mérite de l’élève qui s’est impliqué avec succès dans sa scolarité et le félicite pour l’obtention de son premier diplôme. Cette cérémonie est organisée dans les collèges, de préférence dans les quinze jours qui précèdent les vacances de la Toussaint, si les conditions sanitaires le permettent. Elle offre également l’occasion de renforcer les liens entre le collège et les différents établissements dans lesquels ses anciens élèves de troisième poursuivent leur formation (lycées généraux et technologiques, lycées professionnels, centres de formation d’apprentis…).

Un protocole sanitaire strict pour les épreuves écrites et l’épreuve orale

Les candidats formellement identifiés comme cas contacts ou positifs à la Covid-19 ne sont pas autorisés à se présenter aux centres d’examen avant la fin de leur période d’isolement. Leur absence aux épreuves est justifiée par un cas de force majeure. Par conséquent, ces candidats seront convoqués aux épreuves de remplacement organisées les 13 et 14 septembre 2021 en métropole, dans les DROM. 

Les centres d’examen implantés dans les établissements d’enseignement seront soumis au protocole sanitaire applicable aux écoles et établissements scolaires.

Le port du masque obligatoire à l’extérieur et à l’intérieur des locaux
Afin d’accueillir les candidats dans le strict respect des mesures sanitaires, le port du masque chirurgical ou grand public ayant une capacité de filtration de 90% (ancienne catégorie 1) sera obligatoire pour tous. Des masques seront fournis aux personnels en charge de l’organisation des examens. Il en sera également proposé aux candidats qui n’en ont pas. En cas de refus du port du masque, l’accès aux locaux d’examen sera refusé.

Une aération et une désinfection régulières des locaux
Les parties communes et les salles d’examen seront nettoyées au désinfectant virucide avant l’arrivée des candidats et à leur départ. De plus, une attention particulière sera portée aux surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de portes. Elles feront l’objet d’un nettoyage régulier, plusieurs fois par jour.

Les salles d’examen seront aérées entre chaque épreuve ainsi que toutes les heures et au moins 15 minutes avant l’arrivée des candidats.

Afin de limiter le risque de contamination, un nettoyage des mains à la solution hydroalcoolique sera systématiquement demandé à chaque entrée et sortie de salle et avant chaque manipulation de documents. Les candidats et les personnels sont invités à se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou avec la solution hydroalcoolique mise à disposition.

Un ensemble de mesures pour limiter les brassages
Pour limiter les brassages, une signalétique sera installée pour dissocier les flux et matérialiser les sens de circulation ainsi qu’une distanciation physique d’un mètre, à tout endroit des locaux. La capacité des salles d’examen permet d’établir une distance d’un mètre entre chaque table pour les épreuves écrites. Une distanciation entre chacun des membres du jury et entre le candidat et les membres du jury est également respectée pour les épreuves orales.

Chaque candidat présente sa pièce d’identité sans avoir de contact avec les examinateurs et émarge avec son propre stylo. En cas d’oubli, des stylos préalablement nettoyés avec des lingettes désinfectantes seront proposés au candidat.

Enfin, une attention particulière est portée aux candidats en situation de handicap afin de les accompagner au mieux, tout en respectant les mesures barrières.

Si des symptômes évocateurs de la Covid-19 apparaissaient chez un personnel ou un candidat au cours de la journée, la personne sera immédiatement isolée.

Ces consignes peuvent être modifiées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays.
 

Publication originale intégrale : education.gouv.fr



PARTAGER CET ARTICLE :