ministere sante

Dépistage du cancer du sein : quelle participation des femmes en 2020 ?

Le cancer du sein : le détecter à un stade précoce permet d’en diminuer la mortalitéLe cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la première cause de décès par cancer chez la femme avec 12 146 décès en 2018. Il fait l’objet d’un programme national de dépistage organisé afin d’être détecté précocement et d’en réduire la mortalité. Parmi les facteurs de risque connus du cancer du sein, des facteurs modifiables ayant trait au mode de vie ont été identifiés, notamment la consommation d’alcool, le tabagisme, surpoids/obésité et le manque d’activité physique. En effet, en 2015, on estime en France métropolitaine, qu’environ 15,1 % des cancers du sein chez les femmes de plus de 30 ans étaient attribuables à la consommation d’alcool et 4,4 % au tabagisme [Circ 2018]. Selon cette même étude, 10,6 % des cancers du sein post-ménopausiques (femmes de plus de 50 ans) étaient attribuables au surpoids et à l’obésité. Une participation au programme de dépistage en diminution constante depuis plusieurs années et qui accuse une chute importante en 2020 en lien avec la pandémie de COVID-19Au cours de l’année 2020, 2,5 millions de femmes ont effectué une mammographie de dépistage organisé, ce qui correspond à un taux national de participation de 42,8 %. C’est une baisse importante par rapport aux années précédentes.  2,5 millions de femmes ont effectué une mammographie de dépistage organisé en 2020 Cette baisse s’observe pour toutes les tranches d’âge et dans toutes les régions de France métropolitaine et dans tous les DROM. Elle est probablement due à plusieurs facteurs liés à la crise sanitaire du COVID-19 : fermeture temporaire des Centres Régionaux de Coordination des Dépistages des Cancers pendant le premier confinement pour une durée variable selon les régions entraînant une interruption des envois d’invitations et des activités de seconde lecture, fermeture des cabinets de radiologie et moindre activité à la réouverture en raison de l’application des mesures sanitaires nécessaires entraînant une limitation de l’accès aux mammographies.En savoir plus sur les données de participation 2020

Evolution du taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein, par âge – Période 2005-2020

Des indicateurs de suivi des femmes dépistées en 2017-2018 stables dans le temps Afin d’obtenir le maximum de bénéfices et de réduire au minimum les risques, c’est-à-dire d’être efficace, un programme de dépistage organisé doit être de qualité et il doit être évalué. Les données présentées correspondent aux indicateurs de performance du programme de dépistage et fournit des informations sur le nombre de femmes dépistées, les résultats des dépistages et les bilans diagnostics. Ces données sont déclinées par région et par département.En 2017-2018, 5 millions de femmes ont été dépistées au cours de la période dont : 4,1% de premiers dépistages sans antécédent de mammographie12,6% de premiers dépistages avec antécédent de mammographies 83% de dépistages subséquents40 000 cancers ont été détectés soit 7,6 cancers pour 1000 femmes dépistéesPour 100 cancers dépistés, 3 l’ont été grâce à la 2nde lecture parmi les femmes ayant effectué un dépistage initial et 5,3 parmi celles ayant effectué un dépistage subséquentCes résultats sont conformes aux repères européens souhaitables pour la plupart des indicateurs de suivi.En savoir plus sur les indicateurs de suivi des femmes dépistées 2017-2018Diminuer les facteurs de risque grâce à nos dispositifs de prévention Plusieurs dispositifs accessibles à tous ont été mis en place par Santé publique France. Comprendre les enjeux de santé, réduire les risques, modifier ses comportements… retrouvez toutes les informations ainsi que les outils dans nos dossiers et nos sites internet dédiés concernant :le tabagisme, notamment via le site tabac-info-service.frla consommation d’alcool, notamment via le site alcool-info-service.frla sédentarité et l’obésité, notamment via le site mangerbouger.fr

Quelles sont les missions de Santé publique France en matière de surveillance et d’évaluation du programme de dépistage organisé du cancer du sein ?participer à la surveillance épidémiologique du cancer du seinévaluer la performance du programme national de dépistage organisé du cancer du seinévaluer l’impact du dépistage sur la mortalité et la morbidité du cancer du seinpromouvoir la lutte contre les facteurs de risque évitables

Publication originale intégrale : santepubliquefrance.fr



PARTAGER CET ARTICLE :