Chateau 404

Château 404 : le début de la fin et l’espoir d’un renouveau

Château 404, c’est depuis près de trois ans, un lieu de travail, un lieu de vie, un lieu de création, auto-financé et auto-produit, dénombrant 3600 adhérant. Proposant un lieu de création et diffusion, l’association a soutenu l’art et la culture, en proposant des ateliers et proposant à des artistes (musique, théâtre, art vivant, …) un lieu d’expression.

En mai 2019, une visibilité dans la presse met en lumière le château 404. Cette visibilité amène les pouvoirs publics à s’intéresser au tiers-lieu. Bien que l’association travaillait déjà à mettre aux normes le bâtiment, une commission de sécurité émet alors un avis défavorable pour le lieu A l’époque, cela se traduira par une fermeture administrative.

Depuis le château 404 a ré-ouvert, avec beaucoup d’événements, notamment en septembre, octobre, novembre 2019. La programmation, mieux que de se maintenir, gagne en intensité, avec toujours plus d’événements et initiatives.

Plus récemment, la réalité sécuritaire rattrape l’association. Arrivant au bout des mesures compensatoires, les membres constatent être arrivés à la limite de leurs possibilité matérielles et financières pour préserver le lieu. Pour continuer d’accueillir du public, d’importants travaux doivent de sécurisation du lieu doivent être engagés, essentiellement en matière de sécurité incendie.

Bien que les travaux aient été engagés et efficacement avancés, avec l’aide d’un bureau d’étude, d’un bureau d’architecture et d’un bureau de consul, les équipes constatent que la structure du bâtiment elle-même pose de nombreux défis. Ancien bâtiment de la seconde guerre mondiale, les contraintes du chantier sont d’une autre génération : toiture en amiante, structures faibles, … Le projet devient alors trop conséquent pour la cellule qui la porte. Bien que des aides publiques ait été obtenues, elle sont trop loin de couvrir l’importance du chantier. Pour ces raisons de normes, le château 404 reste à l’arrêt.

Le président de l’association cite la directrice générale des services de Metz : “Il est temps de questionner la politique et les politiques sur la place d’un lieu indépendant sur Metz”.

On a une demande de malade, il faut concrétiser ça. Il ne faut pas avoir un projet avec uniquement des instances publiques, qui font l’ensemble, sans indépendant à côté. C’est le débat à apporter, on le fixe sur Metz, mais c’est un débat national

Selon le président de l’association, les normes sont trop fortes pour pouvoir s’y plier pleinement ; même un lieu comme Bliiida ne répondant pas aux normes.

Château 404 n’avait pourtant pas démérité en reprenant un bâtiment ancien et vétuste, qui n’intéressait personne ; l’association lui a offert une seconde vie. Ainsi, l’association a créé de l’économie où elle avait disparu.

Cette fermuture est un coup dur pour l’équipe, qui accordait beaucoup de son temps en bénévolat dans le projet. Les bénévoles espèrent toujours trouver un nouvel espace adapté.

Château 404 a lancé une pétition en ligne pour sauver le projet : change.org


Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.