Canicule et pollution

Le pic de températures que nous traversons ne vous aura pas échappé. La canicule est de retour, avec ses effets en matières d’environnement.

Canicule

Météo France a placé la Moselle en vigilance jaune pour « un épisode persistant de chaleur », dans le cadre du plan canicule. Il conviendra de surveiller plus particulièrement les personnes les plus fragiles : personnes âgées, malades à domicile, personnes à mobilité réduite, enfants et nourrissons ; mais aussi les personnes les plus exposées, comme les personnes travaillant en extérieur.

La préfecture de la Moselle rappelle quelques recommandations.

  • Ré-hydratez-vous
    Buvez (environ 1,5 l d’eau par jour) ou mangez des aliments riche en eau (melon, pastèque, prunes, agrumes) voire de l’eau gélifiée
    Rafraîchissez-vous en vous mouillant visage, bras, torse plusieurs fois par jour.
  • Mangez (privilégiez fruits, légumes, soupe…) et évitez l’alcool et les boissons forte teneur en caféine ou en sucre.
  • Protégez-vous
    Vêtements amples, chapeaux
  • Limitez vos sorties aux heures les plus chaudes
    privilégiez les lieux frais (lieux publics et privés : cinémas, bibliothèques et médiathèques, commerces, musées, …)
  • Gardez votre logement au frais (fermez fenêtres et volets, ouvrez-les lorsqu’il fait plus frais)
  • Limitez les efforts physiques (sports, jardinage, …)
  • Demandez l’avis d’un médecin, notamment si vous suivez un traitement

Soyez attentifs à certains effets : faiblesse conséquente, fatigue conséquente, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, température corporelle élevée, soif et maux de tête. Au besoin, contactez le SAMU en composant le 15, dans l’attente des secours, abritez-vous à l’ombre et au frais et retirez une couche de vêtements en vous aspergeant d’eau.

Pollution à l’Ozone

A chaque pic de température, la pollution tend à augmenter.

En ville, les sources de pollution proviennent principalement du trafic routier, mais également de l’industrie.
Trafic routier, activité industrielle, activité résidentielle, fort rayonnement solaire et températures élevées sont le cocktail détonnant produisant des épisodes de pollution, dit “estival”. De nombreux éléments à effets polluants se manifestent alors plus volontiers : dioxyde d’azote, monoxyde de carbon, dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d’azote, ozone impactent la qualité de l’air.

Moselle et Meurthe-et-Moselle sont actuellement en alerte pollution à l’Ozone. Les préfectures concernées ont donc pris des mesures.

Sur autoroute et routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée réduite de 20km/h sans descendre sous 70km/h.
Pour les poids lourds cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h.

Les modes de transport vert, le co-voiturage et les transports en commun permettent de limiter cette pollution.



PARTAGER CET ARTICLE :
Avatar

@Metz Métropolitain

Metz Métropolitain, le magazine indépendant couvrant l'actualité, les événements, les découvertes des communes de Metz et sa Métropole, de Moselle, de Lorraine, du Grand Est. Metz Métropolitain est le portail pensé par vous, créé pour vous.