ministere sante

Cancer colorectal : données de dépistage 2020-2021

Le cancer colorectal : un cancer évitableComment se développe le cancer colorectal ?Le cancer colorectal se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon ou du rectum. Le plus souvent, ces tumeurs malignes proviennent d’une tumeur bénigne qui évolue lentement et finit par devenir cancéreuse. Comment le cancer colorectal peut-il se détecter ?Le cancer colorectal peut être découvert à un stade précoce grâce à un dépistage par recherche de sang occulte dans les selles. En France, un programme de dépistage organisé est proposé tous les 2 ans aux personnes âgées de 50 à 74 ans les invitant à réaliser un test de dépistage. Les personnes dont le résultat du test est positif sont invitées à réaliser une coloscopie afin de détecter la présence éventuelle de lésions précancéreuses ou de cancer.Quels sont les facteurs de risque du cancer colorectal ?Plusieurs facteurs de risque modifiables ayant trait au mode de vie (consommation d’alcool, tabagisme, sédentarité, inactivité physique, surpoids et obésité, alimentation avec une consommation faible en fibres, excessive de viande rouge ou de viandes transformées) ont été identifiés et ces cancers sont donc en partie évitables.Les chiffres-clés du cancer du côlon rectumCancer colorectal : résultats clés du dépistage en 2020-2021Près de 35 % de la population a réalisé un test de dépistage du cancer colorectal en 2020-2021, un chiffre en hausse par rapport à la période précédente (2018-2019) mais toujours en-deçà du standard européen (45 %)6,1 millions de personnes ont réalisé un test de dépistage du cancer colorectal en 2020-2021 représentant un taux de participation de 34,6 % versus 30,5% en 2018-2019. La participation au programme de dépistage organisé du cancer colorectal est la plus élevée depuis 2010. La crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 en 2020 puis en 2021 ne semble pas avoir eu d’impact important sur la participation au programme à l’échelle nationale. Plusieurs pistes pourraient toutefois expliquer la hausse en 2021, par exemple une meilleure adhésion de la population au dépistage ou un rattrapage des résultats dû à une rupture d’approvisionnement des kits de dépistage. Il faudra attendre les résultats de l’an prochain pour mieux comprendre et interpréter ceux des deux dernières années.Taux de participation plus élevé chez les femmes (35,7 %) que chez les hommes (33,5 %), qui augmente avec l’âge et varie selon les départements :chez les hommes : de 31,9 % chez les 50-54 ans à 39,6 % chez les 70-74 anschez les femmes : de 33,5 % chez les 50-54 ans à 39,5 % chez les 70-74 ansles taux les plus bas sont observés en Guyane (8,1 %), en Guadeloupe (17,0 %) et en Corse (17,3 %)les taux les plus élevés sont observés dans le Maine-et-Loire (49,2 %), la Saône-et-Loire (46,2 %) et l’Isère (45,8 %)Proportion de test positif de 3,6 % (219 910 personnes dépistées positives), plus élevée chez les hommes (4,3 %) que chez les femmes (3,0 %), qui augmente avec l’âge et varie selon les départements : chez les hommes : de 3,7 % chez les 50-54 ans à 5,7 % chez les 70-74 anschez les femmes : de 2,7 % chez les 50-54 ans à 3,8 % chez les 70-74 ans elle varie également selon les départements de 3,2 % à 4,4 %ACCEDEZ AUX DONNEES DE DEPISTAGEmonkit.dépistage-colorectal.fr : commander et recevoir chez soi son kit de dépistage du cancer colorectalDepuis le 1er mars, il est possible, pour les hommes et les femmes de 50 à 74 ans, munis de leur  invitation à participer au dépistage organisé du cancer colorectal, de commander le test en ligne pour le recevoir à son domicile :  monkit.depistage-colorectal.fr. Monkit.depistage-colorectal.fr est un site du Ministère de la Santé et des Solidarités, l’Assurance Maladie et l’Institut national du cancer.  Il vise à faciliter et diversifier les modalités d’accès au test de dépistage déjà accessible pour le patient (médecin généraliste, gynécologue, hépato- gastroentérologue…). Son objectif est de favoriser la participation de la population cible à ce dépistage qui sauve des vies.Les missions de Santé publique France dans la surveillance et la prévention du cancer colorectal :Surveiller l’évolution épidémiologique du cancer colorectalEvaluer le programme national de dépistage organisé au niveau national, régional et départementalPromouvoir la lutte contre les facteurs de risques évitables

Publication originale intégrale : santepubliquefrance.fr



PARTAGER CET ARTICLE :

A propos de l'auteur