boulangerie ruisseau woippy bicyclette

Boulangerie du Ruisseau à Woippy, à bicyclette

Labellisé Éco-Défi s des artisans, Bertrand Goodenhooft se fournit auprès des producteurs locaux, a cédé une partie de sa boulangerie à ses employés, et voyage à vélo.

Bertrand Goudenhooft, propriétaire de la boulangerie du Ruisseau à Woippy, se rend à son travail sur son vélo électrique équipé de panneaux solaires. L’artisan est labellisé Éco-Défi s, une suite logique à son engagement dans la démarche Agri-éthique, qui est un modèle de commerce équitable français.

Nous nous engageons à acheter de la farine locale, explique le commerçant woippycien. Agriculteurs, meuniers et boulangers s’accordent sur un volume pour trois années, le prix est fi xé au-dessus du cours du marché. » Malgré le surcoût de 3 000 € par an, Bertrand apprécie la maîtrise de sa matière première, aux antipodes des mélanges de farine en provenance de différents pays d’Europe et de Russie. « La fabrication locale est plus logique, plus responsable et plus crédible auprès du consommateur

Du local encore pour « les salades, les fraises de la Maxe, et les œufs du 54. »

Une bonne partie du personnel de la boulangerie du Ruisseau habite le quartier, ce qui vaut à l’entrepreneur d’être primé pour l’emploi local par la commune de Woippy en 2020.

Puis, au printemps 2021, l’artisan et ses salariés passent chez le notaire. Bertrand leur « donne 49 % de [son] entreprise ». À son crédit : « du temps libre », explique celui qui peut ainsi se consacrer davantage à son engagement associatif et caritatif, partagé avec son épouse. Une véritable philosophie.

Au moment où nous publions, le couple voyage sur l’Eurovélo 6 qui relie Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique) et Constanta en Roumanie. Un périple de quatre mois destination la mer Noire, 6 000 kilomètres à vélo.



PARTAGER CET ARTICLE :