ministere sante

Borréliose de Lyme : données épidémiologiques 2020

Surveillance nationale : points clés 2020 en France métropolitaineEn médecine généraleEntre 25 000 et 68 530 cas de borréliose de Lyme diagnostiqués estimés par an sur la période 2009-2020.Tendance à l’augmentation du nombre annuel de cas estimé depuis 2009. Le taux d’incidence annuel de la borréliose de Lyme était estimé à 91 cas pour 100 000 habitants (60 033 cas estimés) en 2020, contre 76 cas pour 100 000 habitants (50 133 cas estimés) en 2019. Depuis 2009, il fluctue  entre un minimum de 41 en 2011 et un maximum de 104 en 2018.A l’hôpitalEn 2020, 710 cas de Borréliose de Lyme ont été hospitalisés en France. Depuis 2005, le nombre annuel de cas hospitalisés avec un diagnostic de borréliose de Lyme a fluctué entre 649 en 2005 et 990 en 2017 avec une moyenne de 842 cas hospitalisés par an.Le taux d’incidence de ces hospitalisations fluctuait entre 1,1 (2005 et 2020) et 1,5/100  000 habitants (2011 et 2017) avec une tendance statistiquement significative à l’augmentation au cours de la période 2005-2019. En 2020, il était de 1,1 pour 100 000 habitants. Cette diminution de l’incidence en 2020 est à interpréter avec précaution du fait de l’impact possible de la pandémie de COVID-19 sur le recours à l’hôpital. Les hospitalisations pour borréliose de Lyme sont plus fréquentes entre juin et octobre. Les groupes d’âge les plus touchés sont les enfants de 5 à 9 ans et les adultes de 70 à 79 ans.Environ la moitié des cas hospitalisés est associée à la présence de manifestations neurologiques (neuroborrélioses).L’incidence annuelle des hospitalisations pour neuroborréliose reste stable depuis 2005 (entre 0,5/100 000 habitants et 0,8/100 000). En 2020, elle était de 0,6/100 000 habitants.Une grande disparité des incidences au niveau régionalLes données montrent une grande disparité régionale concernant les taux d’incidence de cas diagnostiqués en médecine de ville :Les régions de l’Est et le Centre du territoire métropolitain (Alsace, Lorraine, Limousin notamment) présentent des taux d’incidence annuels élevés (supérieur à 100 cas pour 100 000 habitants) ;Les régions de l’Ouest et le Sud-Est méditerranéen présentent des taux d’incidence annuels plus bas (inférieur à 50 pour 100 000 habitants).Le même gradient est observé pour les hospitalisations avec des taux d’incidence annuels d’hospitalisation pour Borréliose de Lyme plus élevés (>2 cas/100 000) dans l’Est et le Centre de la France.

Estimation du taux d’incidence annuel moyen de la borréliose de Lyme par région, France métropolitaine, 2015 – 2020)

Voir aussi : http://www.sentiweb.fr/france/fr/?page=bilan

A lire aussiLa maladie borréliose de Lyme : qu’est-ce que c’est ?En savoir plus sur l’action de Santé publique FranceDécouvrez les outils et documents de prévention sur la borréliose de Lyme

Publication originale intégrale : santepubliquefrance.fr

PARTAGER CET ARTICLE :