ministere education

2017-2022 : 5 ans d’actions pour l’École de la République

2017-2022 : 5 ans d’actions pour l’École de la République

Rehausser le niveau général et lutter contre les inégalités sociales : tels étaient les deux objectifs que nous affichions très clairement dès 2017, dans la lignée des engagements pris par le président de la République lors de son élection.

Depuis, tous ces engagements ont été tenus et même dépassés : dédoublement des classes de CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire (mais aussi, à partir de 2019, en grande section de maternelle) ; forte revalorisation des primes en REP+ pour renforcer l’attractivité des postes et la stabilité des équipes ; mise en place d’évaluations nationales ; dispositif Devoirs faits au collège ; réforme de la voie professionnelle ; réforme du lycée général ; création du Conseil d’évaluation de l’école ; interdiction du téléphone portable au collège ; lutte contre le harcèlement ; création d’un grand service public de l’école inclusive, etc.

Les politiques publiques menées ont visé l’ensemble des leviers d’évolution du système scolaire : de la formation des professeurs à la construction d’un système d’évaluation, en passant par les réformes structurelles comme celle de l’organisation territoriale.
Le principe a été de donner une assise scientifique et républicaine renforcée à ces politiques par la création d’un Conseil  scientifique de l’éducation nationale et d’un Conseil des sages de la laïcité.
Des lois ont donné de la force à ces changements, en premier lieu la loi pour l’École de la confiance, mais aussi la loi Gatel pour mieux régir la situation des écoles hors contrat, la loi Rilhac sur les directeurs d’école ou encore la loi Balanant sur le
harcèlement.

Le budget a accompagné les efforts nécessaires. Jamais il n’y avait eu une telle augmentation : +13 % en cinq ans pour concrétiser en particulier la priorité absolue donnée à l’école primaire.

Les changements ont eu lieu pour donner à chaque élève de France des racines et des ailes. Les racines : le socle des savoirs fondamentaux. Les résultats en français et en mathématiques des élèves de l’école primaire sont en nette amélioration sous l’effet de diverses mesures, en particulier pédagogiques. Les ailes : la personnalisation du parcours, la réforme du lycée en particulier, traduisent une liberté beaucoup plus grande donnée aux élèves de tracer leur voie et s’accompagnent d’un approfondissement des connaissances, et donc d’une élévation du niveau, ainsi que d’une meilleure préparation à l’enseignement supérieur.

Tout ceci a pu se réaliser en dépit d’une crise sanitaire d’une ampleur inédite. Par la politique de l’École ouverte, la France, grâce à ses professeurs, à ses personnels et à tous les partenaires de l’éducation nationale, a été l’un des pays ayant le plus préservé les enfants des conséquences des confinements. Elle sera très probablement l’une des rares nations à voir le niveau progresser malgré cette période difficile.

Enfin, le Grenelle de l’éducation, au travers de douze engagements, a posé les bases d’une amélioration indispensable de la reconnaissance due aux personnels de l’éducation nationale. Et cela a commencé à se concrétiser avec, pour les plus jeunes,
des augmentations de salaire en entrée de carrière de +10 % entre 2020 et 2022. La voie est ainsi tracée pour replacer notre système éducatif parmi les plus performants au monde.

L’élargissement en 2020 du ministère, devenu désormais ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, est significatif d’une vision complète du temps de l’enfant, de l’adolescent, du jeune : le Plan mercredi, les Vacances apprenantes et les différents engagements pour le sport à l’école, comme les 30 minutes d’activité physique par jour initiées en 2020, en sont l’illustration.

Cela s’est accompagné de politiques sociales, volontaristes, en particulier les Internats d’excellence, les petits déjeuners gratuits ou les Cités éducatives, qui ont visé les publics les plus défavorisés.

Un élève qui va en confiance à l’école et qui gagne en confiance en lui-même grâce à une école qui lui transmet les savoirs et les valeurs qui le guideront pour la vie : c’est le sens et l’essence des améliorations réalisées en cinq ans par le travail de toute la
communauté éducative française.

Les sillons ainsi tracés méritent d’être approfondis et complétés au service de notre pays et de chacun de ses enfants.

Télécharger le document « 2017-2022 : 5 ans d’actions pour l’École de la République »

5 ans d’actions en chiffres

Afficher la transcription

2017-2022 : 5 ans d’actions en chiffres

Publication originale intégrale : education.gouv.fr



PARTAGER CET ARTICLE :